21/04/2006

Journée du Livre

Quelques petits soucis personnels m'ont empêché de mettre à jour mon blog comme je l'aurais voulu... Pour faire court, celui qui m'avais ouvert grandes les portes de la littérature populaire en me glissant un Bob Morane entre les mains, mon grand-père paternel, a décidé qu'il avait passé assez de temps avec nous... Dommage... A la rentrée prochaine sortira une BD qui lui doit beaucoup et où il s'offira un petit rôle... Juste retour des choses !

Mais la vie doit continuer... Ce samedi, à 15 heures, je serais à la Journée du Livre de Saint-Nicolas, organisée par l'Echevinat de la Culture.

J'essaierai de m'y rendre intéressant en vous parlant de mon parcours d'écriviain... Et en répondant aux questions que me seront posée...Au plaisir de vous y croiser !

15:51 Écrit par Chris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2006

LA rencontre...

Un court post pour vous signaler que dans quelques jours vous pourrez entendre une interview d'Harlan Coben sur Lire est un Plaisir... Interview réalisée par votre serviteur. Soit une rencontre extraordinaire d'une vingtaine de minutes avec un de mes auteurs favoris, à Lille, ce jeudi 13 avril à l'occasion de la tournée de promotion de Coben pour la sortie d'Innocent chez Belfond. Simple, sympathique, drôle, piquant et charmant à la fois, Harlan Coben s'est avéré à l'image de ses romans...Irrésistible !

23:28 Écrit par Chris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/04/2006

Meurtre à la Carte

Je n'ai pas trop aimé ce polar bavard et traduit avec les pieds. Je le fais savoir sur Lire est un Plaisir... Et je vous conseille donc de vous tenir éloigner des tergiversations interminables de Temperance Brennan et sa clique...

La critique

09:41 Écrit par Chris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/04/2006

Jerôme Delafosse, Le Cercle de Sang

Le Cercle de Sang, de Jérôme Delafosse fait partie des bonne surprise de ce printemps littéraire. Un suspence/thriller bien mené, avec ce qu'il faut de scènes chocs et de mystère ancien (sorte de passage obligé dans le milieu du best-seller depuis le raz de marée du Da Vinci Code).

J'ai eu le chance d'interviewer Jerôme Delafosse pour "Lire est un Plaisir".
Vous pouvez retrouver l'interview ICI

17:10 Écrit par Chris | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

07/04/2006

On an Island, David Gilmour

Un tout petit post pour attirer votre attention sur le nouvel Album de David Gilmour, On an Island, disponible depuis un petit mois chez tous les bons disquaires. Malgré une prestation de choix lors du Live 8, Gilmour a répété lors de la promo de cet opus de qualité qu'il n'y avait plus aucun avenir pour Pink Floyd... Et certainement pas pour un Pink Floyd au grand complet avec Roger Waters. Si les propos du sieur David flirtent parfois avec la suffisance, il serait tout de même dommage de passer à côté de cet excellent album qui sonne évidemment comme du Floyd période « Division Bell »... Avec parfois une légère tendance à la guimauve. En ces périodes où le Nu Metal, le r'n'b' et les variétoches en conserve dominent les charts, profitez donc de cette bouffée de rock planant !

21:22 Écrit par Chris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/04/2006

Les Hommes de Paille

Malgré ce que cherche à nous faire croire l'éditeur de Michael Marshall, Straw Men n'est pas tout à fait un « premier roman ». Très actif dans le milieu de la SF sous le nom plus long de Michael Marshall Smith, notre homme a déjà, plusieurs fois eu les honneurs de prix prestigieux et de publication en français (chez Pocket SF, si je ne m'abuse...). Straw Men est par contre, la première incursion de Marshall dans le milieu très couru du polar/thriller/livre de complot... Et franchement, on a déjà lu bien pire. Rythmé, solidement charpenté et emplis de quelques personnages attachant, ce Straw Men (traduit en toute logique par Les Hommes de Paille chez J'aiLu...) mérite bien quelques après midi de détente. Seul problème ? Récurant dans les premiers romans, cette impression que la réaction émotive des personnages est un rien forcée, afin d'épouser les contours du récit. Au risque de basculer dans la caricature... Un défaut qui n'est pas pour autant rédibitoire.

17:01 Écrit par Chris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |