25/02/2007

L'Avis de Nicolas

riodiabloTel père, tel fils ! Corthouts Junior, alias Nicolas, mon ainé, est un lecteur assidu. Faire le pas vers la critique n'était qu'une question de temps. Voici donc son premier "papier", consacré à Rio Diablo, de Christophe Lambert.

Rio Diablo est un chouette livre pour enfant, mais qui n’ennuiera pas les adultes. L’histoire est celle du cowboy, Martin Pawoley et de Toutanca, l’indien que va chercher Martin. Pendant qu’ils sont en prison, suite à une bagarre dans un bar, Toutanca réveille les morts pour s’évader. Mais, malin comme il est, Dynamite Jack (enfermé avec nos deux héros, parce qu’il a fait sauter la banque), écrase les os qui servent pour la formule magique de Toutanca. Alors, suite à cette interruption du rituel, les morts se révoltent. L’indien Toutanca meurt de peur, laissant la malédiction s’abattre sur la ville…J’ai aimé ce livre parce qu’il était rythmé, on ne s’ennuie pas en le lisant et c’est bien écrit.

Nicolas, 10 ans

11:03 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

23/02/2007

Maxime Chattam

Le MaxMan fait partie de mes auteurs favoris... Tant par la qualité de ses écrits que par le sympathique contact humain que nous avons lié depuis la sortie du Sang du Temps et nos trop rares rencontres. Voici donc, en quelques lignes comment son site officiel annonce la sortie de "Prédateurs" sont nouveau roman qui, comme il en avait parlé lors de son interview en mai dernier, se déroule lors d'un conflit armé qui jamais ne se nomme.


Ils sont déjà parmi nous...Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scène effroyables. Mais l’ennemi n’est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le langage du sang, il ne peut s’agir que d’un psychopathe, un monstre de ruse et sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un...Renouant avec la veine de sa Trilogie du Mal, Maxime Chattam nous propulse dans un vortex de terreur, imposant une fois encore son univers mystérieux et sanglant. Plus qu’un thriller, un guide de survie !

22:41 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Semaine de folie...

filbLa semaine prochaine s'annonce un peu folle, du moins pendant deux journées, puisque la Foire du Livre de Bruxelles débute ce mercredi. Pour Lire est Un Plaisir, je serais donc sur le pont pour récolter un maximum d'interviews d'auteurs de genre, avec, entre autre, un second round d'interview avec Henri Loevenbruck, une brochette d'auteur de chez Nuit d'Avril et un face à face (si tout va bien...) avec Peter James, auteur de thrillers que j'avais un peu perdu de vue depuis la fin des années 90. Il revient sur le devant la scène francophone avec un nouveau roman a paraitre aux éditions du Diable Vauvert et il sera donc soumis à la question du Dr Corthouts !

22:36 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Petite Musique

Changement de genre pour ma "petite musique", avec le Main Theme d'une des comédies fantastiques les plus réussies des années 80. Retour vers le Futur. Un scénario imparable, des acteurs choisis avec intelligence et la plus extraordinaire expression du conflit des génération jamais mise en image... ou presque. Sans compter les deux suites, qui n'ont pas à rougir de l'original, même si le second volet demande une certaine dose de décontraction intellectuelle pour se savourer sans mal de crâne!

22:28 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2007

La Nuit Au Musée

nightatthemuseumosRapide et dernier petit post... Vu avec les enfants, La Nuit Au Musée, avec Ben Stiller... Sans prétention, mais une ambiance très proche des comédies fantastiques Disney des années 60-70, dans le genre Barbe Noire, L'Apprentie Sorcière ou encore Peter et Eliot le Dragon. Certes, cela ne vole pas très haut et la morale est simpliste, mais rien n'oblige TOUS les films a posséder dix sept niveaux de lecture et un message profond sur le sens de la vie et l'avenir de cette satanée planète qui se meurt. Naïve plutôt que cynique, cette aventure pour petit et grand aurait simplement gagné à être raccourcie d'une dizaine de minutes...

23:08 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Stuart Mac Bride

coldgraniteJ'ai pratiquement terminé la lecture du Cold Granite... Et la découverte d'un nouvel auteur est une fois encore un véritable plaisir. Ce premier roman n'est pas dénué de défauts (ni de défauts de traductions d'ailleurs...) mais dégage un véritable parfum d'authenticité tout en jouant clairement la carte de la mise en perspective et du démontage des poncifs du genre. L'histoire commence comme une enquête archi-classique, sur les traces d'un tueur en série... Mais déjoue rapidement tous les pronostics en jouant intelligemment sur les codes et les attentes des lecteurs de thrillers. La critique complète durant le week-end sur Lire est Un Plaisir.

23:01 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Petite Musique

Vous avez pu constater qu'une "borne d'écoute" en flash, à droite de mon blog, vous permet maintenant d'écouter une petite sélection musicale de mon cru. La semaine dernière, Led Zeppelin était à l'honneur avec Gallow's Pole, dans une version tonique, tirée de l'album Unleaded, de Page & Plant.
Pour l'instant, Frank Sinatra est à vos côtés, avec Something Stupid, excellente chanson au texte délicieusement provoc'... A l'époque de sa sortie, bien entendu. Old blue eyes, alias The Voice, fait aussi partie des artistes incontournables à mes yeux...

22:55 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/02/2007

Fleur Bleue !

coeur
Au jour de cette fête toute de sentiments amoureux festonnée, je ne voudrais pas que certains pensent que le Dr Corthouts n’a pas de cœur… Ou que le seul qu’il possède se trouve dans un bocal, plongé dans du formol, sur sa cheminée ! L’amour, l’amour, encore et toujours l’amour est aussi le moteur de quelques polars et de plusieurs thriller et de l’un ou l’autre classique du fantastique… Même si c’est un amour parfois un peu… particulier !
dracula-1992-frEn commençant par Dracula, de Bram Stocker. Œuvre victorienne par excellente, qui déborde littéralement d’érotisme et d’amour dans un festival de métaphores liées au corps et au sang. Depuis sa sortie, ce roman séminal a été adapté un milliard de fois au cinéma, cité deux milliards de fois dans moult romans et lu bien trop peu souvent dans le texte. C’est le moment de s’y mettre !
caVéritable déclaration d’amour au « genre » dans son ensemble, Ca de Stephen King n’a qu’un seul défaut : un final qui n’est pas – et qui ne pouvait pas être, soyons réaliste – à la hauteur de l’extraordinaire aventure que vivent les personnages à trente ans d’intervalle dans la petite ville fictive de Derry, Maine. Dans ce roman somme, King clôt un cycle au sein de sa carrière, celui qui l’avait amené à revisiter les grandes figures du fantastique avec le succès que l’on sait. A la fois tendre, violent, enchanteur, drôle et terrifiant, Ca constitue LE roman de Stephen King par excellence.
galileeDans le domaine de la transgression amoureuse, il y a peu de tabous que Clive Barker n’a pas abordé. Homosexualité, sado-masochisme, relations extrêmes, sexe entre humains et créatures mythiques… Dans l’univers foisonnant de cet anglais expatrié aux Etats-Unis l’exception est la norme et les limites de simples barrières de bois léger qu’il balaie d’un revers de la plume. Dans Galilée, cet univers sans frontière se fond dans une histoire d’amour extraordinaire, sorte de décalque de Roméo et Juliette dans un monde où se télescoperaient les délires d’un Jérôme Bosh et les couleurs d’un Gauguin. Difficile à imaginer ? Et pourtant cela existe ! Une lecture parfois ardue, mais qui atteste une fois de plus que le genre fantastique a autant de nuances que d’auteurs, ou presque.
connellyL’amour est souvent, dans les polars, le mobile de gestes fous, de meurtres apparemment inexplicables, de comportements illogiques… Mais extraire un roman de ma liste de lecture sur ce seul critère serait bien ardu… Par contre, que l’on se plonge dans la plupart des Michael Connelly et l’on ne s’y trompera pas : son amour pour Los Angeles est bien présent, transpirant entre les lignes de sa prose. Des quartiers chics aux ghettos, des studios de cinéma aux collines désertiques, ce paysage traversé par les autoroutes et les boulevards sans fin imprègne les romans de cet ancien journaliste d’une ambiance toute particulière… Et donnerai envie, au plus réfractaire des americanophobe de sauter, dans le premier avion en partance pour LAX afin de découvrir un coucher de soleil sur la plage de Malibu !
longtempsEnfin, hors du genre, je laisserai mon bistouri de Dr Corthouts, mon rictus ridicule de dépeceur de cadavres et mes vannes à trois francs six sous pour évoquer le roman « d’amour » qui m’a bouleversé, me bouleverse encore et me bouleversera pour la reste de mes jours.Longtemps, d’Erik Orsenna. Un roman d’une simplicité rare et d’une force inégalable, un choix que des centaines de milliers de lecteur ont fait avant moi et qui n’a rien d’inattendu… Mais qu’importe ? Lorsque le Dr Corthouts laisse tomber son noir manteau pour se draper dans le rose clair d’une histoire pas comme les autres, il n’a cure de ce qui l’entoure, car tel Roméo face à Juliette, Arthur embrassant Lauren ou Clark Kent emportant Loïs Lane : il aime !

07:57 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/02/2007

Out !

tueurJ'avais entamé la lecture de "L'Instinct du Tueur" de Joseph Finder... Out en moins de 80 pages, le bouquin m'est tombé des mains... Américanisme à gogo, intrigue qui se profile avec la finesse d'un bucheron bavarois gonflé aux anabolisants, il n'en fallait pas plus que que je cesse de perdre mon temps... Avec les romans qu'il me restent dans ma bibliothèque et les trucs que je voudrais écrire ? La vie est vraiment trop courte. Je suis donc passé à un inédit, en anglais, de Max Allan Collins.

20:57 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2007

La Censure Avance...

autremonde













Je vous parlais de Christophe Lambert, il y a quelques jours, pour la ressortie de La Brèche chez Pocket. En tant qu’auteur « jeunesse », Christophe est un habitué de la collection Autres Mondes, chez Mango. Dirigée par Denis Guiot, cette collection de SF et d’aventures soulève souvent de vrais problèmes sous le « couvert » de roman populaire, pour ados, écrits avec passion et rythme. Je viens de lire que Denis pense quitter son poste de directeur de la collection, qui lui doit tout, parce que Mango a exigé la censure d’un ouvrage censé paraître au printemps 2007. Le roman de Nathalie Le Gendre, « Les Orphelins de Naja » dénonce certaines pratiques pédophiles au sein d’une église du futur, sur une planète nouvellement colonisée… Raison invoquée pour la censure ? Mango ne veut pas avoir « d’emmerdes avec les actionnaires ». Il faut savoir que Mango appartient à un groupe d’éditions qui publie pas mal d’ouvrages religieux et qui est le leader européens de l’impression de missels. Pour rappel, Charlie Hebdo est enferré dans un procès pour publication de caricatures du prophète Mahomet… Verra-t-on le sieur Sarkozy prendre la défense d’une collection de SF Jeunesse au nom d’une « République ou la liberté de critique et de caricature est un droit fondamental » ? Rien n’est moins sûr. Quoi qu’il en soit, je suivrai cette histoire et si d’aventure un comité de soutient se mettait en place, ou un mouvement « internetiste », je m’en ferrais évidemment l’écho.

22:45 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lecture

sieclesJe viens de terminer le Testament des Siècles, d'Henri Loevenbruck. Je l'ai trouvé plus vif, plus passionnant et plus équilibré que Le Syndrome Copernic. Pourant, ce roman surfe sur la vague "Da Vinci", mais avec intelligence, une certaine dose d'humour et surtout un style que j'ai déjà apprécié dans Copernic. Une critique plus longue dans quelques jours, de toute manière...

22:31 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/02/2007

Le Syndrome Copernic, la critique

le-syndrome-copernic-grandDans le « genre », Henri Loevenbruck est connu comme le loup blanc… ou presque ! Aux origines de Science-fiction Magazine, rare essai de maga généraliste sur le sujet vendu en kiosque, puis auteur à succès de deux saga de fantasy chez Bragelonne – autre aventure littéraire française à la réussite certaine – il lui restait finalement à passer les feux de la rampes, pour que son exposition médiatique soit enfin en adéquation avec ses chiffres de vente. Les grandes manœuvres commencées l’année dernière avec Le Testament des Siècles, se poursuivent en 2007 avec Le Syndrome Copernic, aventure aux fragrances de Philip K. Dick policé.Paris. La Défense. Dans une remake a peine déguisé du 11 septembre, une des tours de ce complexe de béton et de verre s’écroule, frappée de l’intérieur par un attentat. Vigo Ravel, seul survivant semble-t-il, réalise peu à peu qu’il a peut-être quelque chose à voir dans toute cette histoire. Schizophrène, selon les médecins, Vigo a pourtant l’impression de vraiment entendre les pensées des autres… Et rien ne s’arrange lorsque des questions de plus en plus pressantes l’assaillent concernant son passé, ses parents, son boulot… Et la réalité dans laquelle il pense vivre depuis plus de dix ans. La goutte qui fait déborder le vase ? Un message, laconique, qui lui assure qu’il n’a jamais été schizo !Henri Loevenbruck connait bien ses classiques. Et l’histoire de l’homme traqué qui ne sait plus qui il est, voire s’il existe vraiment, fait partie des thèmes ultra-codés abordés par le science-fiction depuis des décennies. En excellent disciple de Philip K. Dick - un auteur à redécouvrir pour comprendre qu’il n’est pas uniquement un réservoir aisé pour studios américain en mal de reconnaissance littéraire – l’auteur du Testament des Siècles prend un malin plaisir à retirer le tapis de sous nos pieds a chaque fois que la situation semble enfin, se clarifier. Questionnement perpétuel… Qui va même jusqu’à gâcher un rien le plaisir de lecture lorsqu’en amateur éclairé, on ne peut s’empêcher de penser : « Bon, cette fois, ça y est, on a compris, en avant… filons vers la résolution de l’énigme… ». Mais, je le disais plus haut, nous avons affaire ici à une variante policée des délires dickiens. Une tare ? Non, un choix logique puisque l’on imagine qu’en écrivain éclairé, Henri Loevenbruck compte bien, avec ce deuxième thriller, élargir la base de son lectorat et les mener peu à peu sur des territoires inédits pour le lecteur lambda. Sauf qu’à force de trop vouloir retenir son imaginaire, l’auteur nous emmène finalement sur des chemins ultra-balisés, où aucun amoureux du genre, ne sera jamais surpris.Reste tout de même à parler de l’écriture… Car si l’est un domaine où Henri Loevenbruck s’éloigne clairement des canons du thriller, c’est dans la forme. Loin du style parfois un peu sec, voire scénaristique d’un Maxime Chattam ou d’un Jean Christophe Grangé, l’auteur, qui s’est forgé une patte dans le monde de la fantasy, ne l’oublions pas, sait flatter l’œil avec des tournures de phrases subtiles, des métaphores bien choisies et un vrai sens de la poésie. C’est assez rare dans un genre ou parfois, les auteurs rédigent avec un œil sur l’espérée adaptation cinématographique et en oublie d’être… des écrivains !

19:40 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/02/2007

Lecture... Suite !

le-syndrome-copernic-grandVoilà. Le Syndrome Copernic est retourné dans ma bibliothèque et je me suis lancé dans la lecture du Testament des Siècles. Ma critique complète de Copernic sera sur Lire est un Plaisir dans quelques heures, demain au plus tard. En avant première, je vous dirais que j'ai apprécié l'intrigue, parfois trouvé le rythme pédestre et surtout compris qu'il s'agit d'un roman "grand public". Une remarque non pas dégaigneuse, mais qui annonce simplement la couleur : les amateurs du genre ne seront jamais surpris... Si ce n'est par l'écriture d'Henri Loevenbruck qui s'éloigne souvent des "canons" du thriller avec une totale maîtrise de la prose.

17:59 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2007

Presque...

lovenbruckJ'ai quasi terminé la lecture du Syndrome Copernic, d'Henri Loevenbruck. Je m'attaquerai ensuite à son précédent roman, Le Testament des Siècles, j'aurais ensuite la chance de l'interviewer le 15 février prochain. Evidemment, je ne manquerais pas d'évoquer le Syndrome... Chronos !

16:48 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/02/2007

Leçon n°2569

Le Dr Corthouts soigne le cinéma... Aujourd'hui : comment savoir qu'un film sera mauvais dès la vision de sa bande annonce ? Exemple du jour : Epic Movie, une parodie des grands films d'action et d'aventure de la saison dernière. Pourquoi le film est-il mauvais ?

Voyez d'abord la bande annonce en cliquant sur l'image ci-jointe :epicmovieos








Le diagnostic du Dr Corthouts : un film qui place trois fois le même gag dans une bande annonce (chaudron, bouteille, balle dans la tronche...) n'est pas loin de la mort clinique.Merci Dr Corthouts

23:45 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/02/2007

Batem à Saint-Nicolas !

marsuLe 17 mars prochain, dans le cadre du deuxième week-end du livre de la Maison de la Laïcité de Saint-Nicolas, Batem, dessinateur du Marsupilami, sera notre invité !
Il dédicacera ses albums de 16 à 18 heures.
D'autres dessinateurs le rejoindront... La liste s'étoffera dans quelques jours !

21:04 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Projet Théâtral

Certains le savent, d'autres pas, je suis aussi auteur et comédien amateur.
Le 21 avril prochain, je serai sur les planches de La Salle des Fêtes de Montegnée, à partir de 19 h 30, pour une soirée cabaret faites de reprises de sketches classiques, de chansons et de quelques textes comiques inédits de ma plume !
Au plaisir de vous croiser :)

21:00 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mise en page...

Petite changement de mise en page donc... Il n'y avait pas de raison de ne pas changer le papier peint... :)

20:54 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Brèche

brecheLa Brèche, excellent roman d'aventure ucrhonique de mon pote Christophe Lambert vient de sortir chez Pocket. Il n'a pas vraiment besoin de moi pour en vendre des brouettes, mais ça me fait tout de mêmê plaisir d'en reparler ! Ma critique complète se trouve sur Lire est Un Plaisir, dont le lien se trouve ailleurs sur cette page...

20:45 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Il était temps !!

Beaucoup de projets, pas beaucoup de temps... Donc une mise à jour "oubliée" depuis septembre 2006.
Une reprise donc, simplement avec un petit coucou et beaucoup de surprises pour 2007, si tout se déroule selon mes voeux !

20:39 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |