04/04/2007

Avant Première Bouquin

higsonAlors que Daniel Craig semble bien parti pour donner un nouveau souffle au James Bond sur pellicule, les aventures littéraires de l'espion de sa Gracieuse Majesté font de plus en plus d'adeptes chez les jeunes anglo-saxons. Des aventures littéraires dont l'originalité est d'abord chronologique, puisque ce sont les jeunes années de Bond au collège d'Eton qui servent de toile de fond à une série de romans à la fois frais et divertissants.Dans ce Double or Die (à paraître bientôt en Français chez Gallimard Jeunesse), l'aventure débute lorsque Bond et ses amis collégiens reçoivent une bien étrange lettre, débordante d'énigmes plus tordues les une que les autres. Réflexions menées par le futur 007 et sa bande, il ne fait aucun doute que l'un de leurs professeurs a été kidnappé et qu'il trempe dans une affaire complexe d'espionnage, de haute trahison et de recherches scientifiques.N'écoutant que son courage, James plonge tête la première dans cet imbroglio au coeur duquel il croise des vilains dont la carrure n'est pas sans rappeler celle des sbires qu'il aura à combattre au Service Secret de sa Majesté. Menée à un rythme d'enfer, cette troisième aventure prend pour cadre Londres et ses environs, dans un festival de scènes d'action, de suspense et de périls que Charlie Higson enchaîne avec professionnalisme, mais qui agace tout de même parfois par leur manque d'enjeu. Le fil de l'intrigue est bien ténu et certains personnages esquissés à gros traits font trop penser aux clichés des films d'action. Une impression que renforce encore la structure très vidéo ludique de l'ensemble. Dans les deux premières aventures du jeune Bond, une véritable atmosphère emportait le lecteur, ici, il ne semble subsister que des effets spéciaux et de grands décors en carton pâte. Un appel du pied un rien trop évident vers d'éventuelles adaptations cinématographiques ? L'avenir nous le dira.

22:27 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.