16/05/2007

Critique Livre

lightDying LightDe Stuart McBride, en VO

En mars dernier j’évoquais, sur Lire est Un Plaisir, avec plaisir ma découverte du premier roman de Stuart MacBride, Cold Granite. Lecteur compulsif je m’étais tourné vers le web pour voir où en était la production littéraire de cet écossais pure souche, douté d’un sens de l’humour ravageur. Là, bingo ! puisque je découvre que Dying Light est déjà sur les étagères de toutes les bonnes librairies anglo-saxonnes et raconte de nouvelles aventures de l’inspecteur Logan McRae. Je ne sais quand Michel Lafon nous fera le plaisir de lâcher cette seconde bombe, mais je peux déjà vous dire que « c’est de la bonne ». Exactement comme dans Cold Granite, MacBride a le chic pour nous faire partager le quotidien de la police d’Aberdeen avec un réalisme époustouflant.Lorsqu’un supposé tueur en séries s’attaque à des prostituées, pas question de faire table rase du reste pour plonger comme un seul homme sur « l’affaire » sans trop se préoccuper de faire tourner la baraque. Au contraire ! Tiraillé, rongé par une opération qui a mal tourné et entraîné un de ses collègues dans le coma,, houspillé par ses supérieurs et confronté aux remous de la vie de couple, l’inspecteur McRae est loin, très loin des clichés du superflic capable de profiler un assassin en mâchonnant en donuts et en rechargeant son arme cachée derrière son dos ! Et c’est bien cela qui fait mouche. MacBride sais ménager le suspense, glisser quelques scènes d’action ou filer le frisson, mais il le fait avec un réalisme qui force le respect… sans pour cela ennuyer le lecteur avec des descriptions interminables ou une narration trop proche du compte-rendu de police. MacBride marche sur un fil tendu entre les berges des fleuves Dee et Don… Et le lecteur suit son numéro de funambule avec délectation.Ah au fait, Broken Skin, le troisième opus des enquêtes de McRae sort ce 1erMai… Je vous en parle bientôt, en primeur !

21:35 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.