22/06/2007

Avis Ciné

shrekShrek Le Troisième

Après une troisième aventure de Spider Man et du Capitaine Jack Sparrow, c'est au tour de l'Ogre de Dreamworks se venir faire un troisième petit tour de manège sur les grands écrans. Résultat ? Loin, très loin d'une réussite et surtout bourré de rendez-vous manqués !

Avec cette troisième aventure de Shrek et sa bande, on comprends, en filigrane, ce que les scénaristes rêvaient de mettre sur pied : une réflexion sur le rôle du père et des responsabilités qu'impliquent un grand pouvoir. Le problème ? Les enjeux sont noyés dans une trame narrative sans rebondissement notoire et surtout sans réelle tension dramatique. Le "voyage" de Shrek pour retrouver le futur roi Arthur est un aller-retour mou du genoux, Merlin l'enchanteur est gentiment sous-exploité et surtout, le mythe des chevaliers de la table ronde, qui aurait pu faire l'objet d'une savoureuse relecture, est traité par dessus la jambe, dans une parodie à peine drôle d'université américaine.

Pire, peut-être, Shrek a perdu la quasi totalité de son caractère de marginal et se contente d'évoluer distraitement dans des décors toujours aussi réussis... L'Ane et le Chat Potté jouent les faire-valoir sans saveur (et leur "échange de personnalité" ne débouche sur rien !) et Prince Charmant n'est pas crédible une seconde dans le rôle de l'usurpateur machiavélique...

Quant au double niveau de lecteur enfant/adulte qui faisait la force des deux premiers opus, il en reste quelques brides éparses qui ressemblent davantage à des remaniements scénaristiques de dernières minutes qu'à de réelles idées nées de l'intrigue.

En bref, ce Shrek 3 ne restera pas dans les mémoires, même si le rendu de l'animation a encore fait d'énormes progrès et si certaines scénettes arrachent un sourire.

23:24 Écrit par Chris dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.